Choix et installation d’une serre – partie 2 (l’aménagement intérieur)

Après la partie 1 de ce guide qui portait sur le choix d’une serre et de son emplacement, nous allons aborder l’étape cruciale suivante qui est l’aménagement intérieur. On ne soupçonne pas à première vue tout ce qu’il faut comme matériels et équipements à l’intérieur d’une serre. L’aménagement intérieur est une partie très importante qu’il ne faut pas négliger. Certains équipements peuvent être indispensables selon la zone climatique et des types de cultures que vous souhaitez dans votre serre. 

Voici quelques conseils et astuces sur les équipements et l’organisation à l’intérieur de votre serre :

exemple serre interieur étageres mobiliers

Les étagères et le mobilier de culture

Pour optimiser l’espace de votre serre, il est bon de réfléchir au préalable à la manière dont vous allez l’aménager. En fonction de l’espace disponible, des plantes que vous souhaitez cultiver et de vos futures ambitions en matière de serre, vous pouvez aménager votre serre avec des étagères et divers mobiliers de culture ou même créer un petit coin détente pour vous asseoir et lire un livre.

Les étagères de serre

Les étagères de serre les plus pratiques sont à fentes, pour permettre le libre écoulement de l’eau des plantes et des divers récipients. De nombreux kits de serre ne sont pas fournis avec des étagères, mais vous pouvez les acheter séparément ou réutiliser d’autres étagères ou tables que vous avez déjà. Sinon, rien ne vous empêche de construire vos propres étagères !

Bois, métal, plastique quels matériaux choisir pour ses étagères

La plupart des étagères de serre seront en métal, car il s’agit d’un matériau solide, résistant à la rouille et pratique à déplacer. Le bois, le plastique et le grillage en fer galvanisé sont également des matériaux utilisés pour fabriquer des étagères, mais sont tout de même moins courants.

étagères grille en metal serre

La principale raison pour laquelle vous choisiriez des étagères en bois ou en plastique est l’esthétique quant au grillage en fer galvanisé, on le retrouve souvent chez les professionnels, car il permet de réorganiser la serre rapidement. Dans la plupart des cas, les étagères en métal sont le meilleur choix, parce que leur durabilité dans des conditions humides est excellente (elles sont généralement protégées de l’oxydation) et elles sont faciles à déplacer lorsque vos plantes commencent à pousser. La hauteur et la largeur de ces étagères varient, alors assurez-vous de mesurer votre serre au préalable et considérez que vous avez besoin d’un peu d’espace au-dessus de l’étagère supérieure pour pouvoir placer des plantes à tous les niveaux. Gardez à l’esprit aussi que les étagères à plusieurs niveaux jetteront de l’ombre sur celles du dessous. 

Si vous optez pour le bois, choisissez avec attention un type adapté aux conditions d’humidités extrêmes qu’il règne dans une serre. Étant donné que le bois à l’intérieur d’une serre sera exposé à l’humidité, choisissez un type de bois durable et naturellement résistant à la moisissure. Parmi les meilleurs bois, il y a le séquoia ainsi que le cèdre qui résiste très bien aux conditions de fortes humidités et de chaleur.

choix-étagères en bois serre jardin

En général, les bois durs comme le séquoia et le cèdre ont une durabilité, une résistance aux termites et une durée de vie supérieures à celles des bois plus tendres comme le pin. Étant donné que vos étagères de serre ne seront probablement pas en contact direct avec les fruits/légumes ou le substrat, vous pouvez utiliser du bois traité sans risque pour la santé si vous le souhaitez.

Les bacs et tables de culture

serre bac-bois et étagere metal

Si vous ne plantez que sur un ou 2 étages, des tables ou des bacs de culture sont un bon choix pour remplacer avantageusement une étagère. De plus un bac de ce type peut servir directement de réservoir pour contenir la terre et les cultures sans pots. Il existe certains bacs de culture conçus pour optimiser l’espace en se fixant directement sur les montants de certaines serres adaptées.

La table de jardinage/rempotage

Si vous avez suffisamment d’espace intérieur, la table rempotage ou de jardinage est un autre élément important de l’aménagement intérieur de votre serre. Elle vous permet de ranger tous vos outils et facilite grandement le rempotage de vos plantes sans avoir à passer des heures à genoux. Installez-la près de l’entrée de votre serre, pour pouvoir y accéder facilement et l’utiliser pour ranger vos fournitures de serre.

installation table rempotage serre
Certaines serres peuvent même être équipées d’un évier et de plans de travail en carrelage

Contrôler le climat interne de la serre

Disposer d’une serre est sans doute le meilleur moyen de créer un environnement idéal et contrôlé pour vos plantes. Mais contrairement à ce que certaines personnes peuvent penser, une serre ne fournit pas cet environnement idéal par sa seule existence. Bien sûr, ses parois transparentes fermées aident, mais vous devez ajouter quelques outils de contrôles de votre côté. Sinon, il peut facilement faire trop chaud, trop froid ou trop étouffant à l’intérieur !

serre-shéma chaleur soleil intérieur

Afin d’évaluer les conditions internes de votre serre, il est extrêmement utile d’avoir un thermomètre à l’intérieur. On trouve aujourd’hui des thermomètres très utiles qui fonctionnent à distance, vous pouvez donc surveiller la température de votre serre de chez vous. Vous pouvez également ajouter des capteurs supplémentaires pour surveiller plusieurs zones de la serre et l’extérieur.

L’importance de l’aération

Lorsque le soleil tape fort sur votre serre, il peut facilement faire une chaleur excessive pour les plantes qui s’y trouvent et même les tuer. C’est particulièrement vrai pendant l’été, lors de vagues de chaleur inattendues ou si vous cultivez des plantes plus fragiles et sensibles à la chaleur. L’installation d’un ou plusieurs ventilateurs pour serre aidera à maintenir une bonne circulation de l’air dans la serre et à prévenir de nombreux problèmes de maladies.

Conseils pour maintenir la température plus fraîche dans une serre :

  • Ouvrez la porte de la serre les jours de grande chaleur. Mais veillez à la refermer avant le coucher du soleil, afin de conserver un peu de chaleur pour la nuit.
  • Ouvrez la lucarne du toit pour permettre à l’air chaud de s’échapper plus facilement, car la chaleur monte naturellement. La plupart des serres en kit de qualité en plastique ou en verre doivent comporter au moins une ouverture de toit, voire plusieurs pour les serres plus grandes. Certaines serres ont également des ouvertures latérales ou des fenêtres à persiennes. Pour automatiser ce processus, vous pouvez installer un système automatique d’aération à détection thermique. Il ouvre automatiquement la lucarne de toit lorsque la température monte entre 18 et 25°C, et la referme lorsque la température redescend. Vous n’avez même plus besoin d’y penser !
  • Utilisez des ventilateurs pour favoriser une bonne circulation de l’air et éviter aussi la propagation des maladies. La ventilation des serres est si importante qu’elle mérite une section à part entière.
  • Accrochez des toiles d’ombrage, soit à l’intérieur de la serre, soit au-dessus. Les toiles/voiles d’ombrage sont disponibles dans une variété de matière et de capacité à filtrer les UVs et la lumière. Par exemple, il existe des toiles en acrylique ou en polyéthylène tissé qui bloquent 30% des rayons UVs, ou d’autres qui bloquent 50% des UVs.
  • Arrosez les surfaces intérieures de la serre, comme le sol en gravier, les allées, les fondations intérieures et même les bancs ou les étagères. Tout comme lorsque la transpiration permet de faire baisser la température corporelle. Lorsque l’humidité ajoutée dans la serre s’évapore sous l’effet de la chaleur, elle augmente le taux d’humidité et rafraîchit naturellement l’air à l’intérieur de la serre.
  • Choisissez dès le départ une orientation judicieuse pour votre serre. Autrement dit, si vous avez l’intention d’utiliser votre serre en été, mais que vous savez que votre région connaît régulièrement des chaleurs extrêmes à cette période de l’année, envisagez un emplacement avec une ombre partielle l’après-midi, à proximité d’un arbre par exemple.

Apporter de la chaleur

Les parois et le toit en verre ou en plastique d’une serre sont excellents pour retenir la chaleur à l’intérieur lorsque le soleil brille, mais ils ne sont pas très efficaces pour l’isolation. C’est pourquoi les serres peuvent perdre rapidement de la chaleur la nuit, surtout en hiver. En fonction de la serre, la température intérieure sera supérieure de quelques degrés à celle de l’extérieur la nuit, mais pas beaucoup plus. Sans intervention ou aménagement intelligent, évidemment !

Bien sûr, il n’est pas obligatoire de chauffer une serre. Tout dépend de votre climat et des plantes que vous espérez faire pousser ou stocker à l’intérieur à différentes périodes de l’année ! Pour fournir une chaleur supplémentaire à l’intérieur de votre serre la nuit, vous pouvez compter sur un chauffage d’appoint, ou sur une isolation naturelle et en se servant de l’inertie thermique de certains matériaux présents dans la serre.

Conseils pour maintenir ou augmenter la température dans une serre

  • Utiliser l’inertie thermique : le verre et le plastique ne sont pas très efficaces pour retenir la chaleur, mais d’autres matériaux le sont ! Les grands volumes d’eau ou les gros objets denses tels que les blocs de béton sont excellents pour absorber et retenir la chaleur – ils restent chauds pendant de nombreuses heures après le coucher du soleil. Pour profiter du chauffage par inertie thermique, de nombreux jardiniers stockent de grands fûts ou réservoirs d’eau à l’intérieur de leur serre comme moyen de protection contre le gel. Les fûts sont souvent de couleur noire et stockée dans un endroit de la serre qui reçoit beaucoup de lumière directe du soleil. Ils absorbent la chaleur et l’énergie pendant la journée, puis renvoient cette chaleur à l’air ambiant la nuit lorsque les températures baissent.
  • L’Isolation : L’emplacement de votre serre peut fournir une certaine isolation naturelle, par exemple près d’un mur ou d’une maison. Une isolation supplémentaire peut être installée tout autour de la serre, en tapissant l’intérieur des parois, ou directement sur les plantes elles-mêmes – y compris en utilisant des bâches antigel, des matériaux isolants spécialisés pour les serres, ou même du papier bulle ! De plus, sachez qu’une serre pleine de plantes conservera plus de chaleur pendant la nuit qu’une serre pratiquement vide.
  • Les appareils de chauffage : Avec une source d’énergie disponible, le recours à un appareil de chauffage peut être envisagé pour garder une serre chaude. Faites preuve de prudence et de bon sens ! Vous pouvez également recourir à des tapis chauffants sous les plateaux de semis pour garder le sol chaud la nuit, si nécessaire. Les tapis chauffants pour semis permettent même avec une bonne isolation d’augmenter la température d’une petite serre de quelques degrés. Cependant, ils ne suffiraient probablement pas à lui seul pour réchauffer l’air et à sauver les plantes en cas de véritable gel.
  • Fabriquez un puits de chaleur : cette option est similaire à l’idée du baril d’eau (pour utiliser l’inertie thermique), mais sous terre ! Pour créer un puits de chaleur, creusez une grande zone sous la serre, tapissez-la d’isolant et remplissez l’espace de matériaux denses à inertie thermique élevée (par exemple, des briques). Le puits de chaleur doit être conçu pour capter et stocker la chaleur du jour, avec l’aide d’un ventilateur et d’un système de tuyauterie pour faciliter le mouvement de l’air chaud. Cette chaleur est ensuite restituée par rayonnement la nuit.
shéma stockage et restitution chaleur serre
Exemple d’un puits de chaleur sous la serre qui restitue la nuit la chaleur enmagasiné dans la journée

L’éclairage

L’élément de survie le plus crucial pour nos plantes est la lumière elle-même. Beaucoup d’échecs dans la culture des plantes, de graines et de fleurs trouvent leur cause dans un manque de lumière. Ceci est encore plus vrai entre la mi-octobre et la fin avril lorsque les jours sont trop courts pour garantir une croissance vigoureuse des plantes. Les jeunes plantes, en particulier, peuvent jaunir, perdre leurs feuilles inférieures ou, malheureusement dépérir par manque de lumière.

En règle générale, les plantes ont besoin d’environ 14 heures de lumière par jour pour bien pousser. Même les plantes qui ne sont dans la serre que pour survivre à l’hiver ont besoin de cette quantité de lumière. Cela signifie que pendant l’hiver, vous devez ajouter une moyenne de 6 heures par jour. Le moment idéal pour cela est le soir, par exemple de l’aube au coucher.

Sachez déjà que depuis l’apparition des LEDS de dernières générations, un grand nombre de marques proposent désormais cette technologie pour beaucoup de leurs éclairages pour serre. Les LEDS apportent de nombreux avantages qui sont entre autres leur faible consommation d’énergie, une très longue durée de vie et une possibilité de personnaliser le spectre lumineux. Elles manquent néanmoins de puissance lumineuse pour certains usages où il est préférable dans ce cas d’utiliser des lampes à sodium HPS pour augmenter la puissance.

Les LEDS sont une excellente option pour remplacer les tubes fluorescents T8 et même T5 qu’elles surpassent dans tous les domaines. Les tubes fluorescents T5 ont un peu près la même puissance d’éclairage que des tubes similaires à LEDS, mais ont comme défauts d’être plus gourmands en énergie et d’avoir une durée d’utilisation bien inférieure en nombre d’heures (à cause de leur spectre lumineux qui se dégrade rapidement).

Conclusion

Félicitation si vous êtes arrivés jusqu’ici !!! vous êtes maintenant mieux préparer pour installer votre serre de jardin idéale. La lecture de ce guide a peut-être été un peu longue avec beaucoup d’informations à digérer, mais ça en valait la peine. Vous en savez maintenant sans doute plus sur ce qu’il faut faire et ne surtout pas faire que 90% des débutants qui se lancent pour installer une serre pour la première fois.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires. Et surtout bon jardinage !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.