Cultiver des tomates en serre : quand, comment et meilleures pratiques

La tomate est l’un des cinq fruits les plus consommés. Si vous avez déjà mangé des tomates d’un jardin, vous ne pouvez nier que les tomates achetées en magasin ne peuvent rivaliser avec celles d’un jardin. Rien n’est comparable à la saveur d’une tomate cultivée soi-même, coupée en tranches et saupoudrée de sel et de poivre. L’une des meilleures façons de s’assurer une récolte abondante est de cultiver des tomates dans une serre.

nombreuses varetes tomates

Pourquoi cultiver les tomates en serre

La culture de tomates en serre est un excellent moyen de prolonger la saison, soit parce que la saison de croissance est courte dans votre région, soit parce que vous souhaitez obtenir une deuxième récolte. Les conditions tropicales et humides de votre serre sont idéales pour planter des tomates. Avec un bon éclairage et un contrôle approprié de la température, vous pouvez facilement obtenir plusieurs récoltes par an.

Dans certaines régions, la fenêtre d’opportunité pour la culture des tomates est courte et tout le monde ne peut pas pleinement en profiter en les faisant pousser dans leur jardin. C’est là que la beauté des tomates cultivées en serre entre en jeu. La culture des tomates dans une serre classique ou en forme de tunnel peut prolonger la saison de récolte de plusieurs mois jusqu’à la fin de l’automne, mais ce n’est pas le seul avantage.

La culture des tomates en serre : avantages et inconvénients

Il est vrai que faire pousser ses tomates en serre présente de nombreux avantages, mais attention à ne pas oublier certaines contraintes qui peuvent exister.

Les avantages

La serre permet un type de culture dans un environnement contrôlé. La possibilité de contrôler l’environnement, les températures, l’humidité et même la lumière offre de nombreux avantages évidents à la culture des tomates en serre.

haut plant de tomate dans serre
  • Les serres prolongent votre fenêtre de récolte et vous permettent d’obtenir une deuxième (parfois une troisième) récolte.
  • Dans une serre à température contrôlée, vous pouvez faire germer les graines plus tôt, repiquer vos plants plus tôt, et profiter de récoltes plus précoces, plus longues et plus abondantes.
  • Une meilleure récolte : Les tomates cultivées en serre produisent 10 à 20 fois plus de fruits que les tomates de plein champ.
  • La production verticale dans la serre facilite la taille, la récolte et l’entretien des plants de tomates.
  • Une serre protège vos plants de tomates contre les parasites, notamment les oiseaux et les insectes, les intempéries et même les actes de malveillance.
  • Le risque de mildiou de la tomate, l’un des problèmes les plus courants associés à la culture des tomates dans de nombreux pays peut être réduit en cultivant des tomates dans une serre, mais pas totalement éliminé, car les spores fongiques peuvent toujours pénétrer par les fenêtres et les portes.
  • Les insectes bénéfiques sont également plus faciles à contrôler dans une serre qu’en culture extérieure.
  • Enfin, les tomates qui ont poussés en serre sont comparativement plus respectueuses de l’environnement et moins énergivores.

Les inconvénients et comment les surmonter

Pourquoi peut-il y avoir des inconvénients à faire pousser ses tomates en serre ? Et bien, c’est surtout au niveau des parasites et des maladies que certaines difficultés peuvent apparaître et cela ne concerne pas seulement les tomates. Parce que, si les plantes de votre serre apprécient cet environnement, il en va de même pour ces nuisibles.

feuille tomate maladie parasite

Toutefois, bon nombre de ces problèmes peuvent être évités en surveillant de près la santé et l’état de vos plantes. Voici quelques moyens de surmonter les inconvénients :

  • Gardez votre serre propre et bien rangée. Enlevez les plantes mortes, les pots et les récipients inutiles. Vous réduirez ainsi les zones susceptibles d’abriter des insectes nuisibles et diminuerez le risque de contamination par des maladies.
  • Utilisez des moustiquaires ou des filets à vos entrées et fenêtres pour empêcher les nuisibles d’entrer.
  • Faites des rotations de vos cultures pour éviter l’accumulation à long terme de parasites et de maladies.
  • Les serres trop fermées peuvent avoir des problèmes de mildiou et de maladies fongiques. Assurez-vous d’avoir une bonne circulation d’air pour éviter cela.
  • Gardez également le feuillage sec, surtout la nuit, car l’humidité profite aux champignons pathogènes.
  • Agissez vite, détectez rapidement les maladies fongiques et celles causées par d’autres agents pathogènes. Surveillez de près vos plantes pour détecter les symptômes. S’ils se développent, retirez immédiatement les plantes atteintes.

Les meilleures variétés de tomates à cultiver en serre

Vous pouvez cultiver n’importe quel type de tomate dans une serre, mais les variétés en buisson (appelé aussi « déterminées ») prennent beaucoup de place au sol, alors que les variétés grimpantes (également appelées indéterminées) utilisent au mieux l’espace vertical et sont, par conséquent, bien plus productives en termes de rendement total et donc souvent un meilleur choix à cultiver dans une serre.

>> Pour plus d’explication : Les différence entre tomates déterminées et indéterminés

Des variétés comme certaines tomates cerises tumbler ou sweet million, qui sont de petits buissons conçus pour pousser dans des pots ou des paniers suspendus, peuvent être démarrées et cultivées avec succès dans une serre jusqu’à l’arrivée de l’été, puis déplacées sur le patio, etc. pour la saison chaude.

À Lire
Les principaux avantages d'une serre de jardin

Voici quelques suggestions des meilleures tomates pour la culture en serre :

  • Sungold – précoce, abondante et très sucrée
  • Capriccio – variété commerciale moderne de formes ovales qui a remplacé Cedrico. Excellente saveur, fiable et constante
  • Ferline – ancienne variété commerciale, similaire à Capriccio.
  • Gardener’s Delight – précoce et vigoureuse à chair ferme regorgeante d’un jus sucré et acidulé
  • Ailsa Craig – grande saveur plus traditionnelle
  • Black Opal – variété noire et sucrée qui doit être goûtée.
  • Coeur de boeuf – très savoureuse elle donne des fruits de belle taille de 200g à 300g.
  • Beefsteak – variété de types hybrides, à croissance indéterminée, qui produit un gros fruit charnu. Les plantes peuvent atteindre une hauteur de plus de 2 mètres et leur culture est tardive, environ 85 jours après le semis.

Lors de la sélection d’une variété, choisissez des graines marquées comme « variété de serre » ou demandez conseil, car ces variétés sont sélectionnées pour leur bonne tolérance aux conditions qui règnent dans une serre. Les lettres qui suivent le nom indiquent que cette variété offre une bonne résistance à certaines maladies comme : la verticilliose (V), la fusariose (F), aux nématodes (N), aux virus de la mosaïque du tabac (T) et aux champignons alternaria (A).

À quel moment planter des tomates dans une serre

Si vous avez une serre chauffée, vous pouvez semer des graines de tomates de la fin février à la mi-mars. Si votre serre n’est pas chauffée, commencez vos plants à l’intérieur à la mi-mars pour qu’ils soient prêts à être plantés en avril après les dernières gelées.

semi tomate pret à planter
Semis de tomate prêt à être planté

Astuce : Vous pouvez endurcir vos plants pour réduire le choc d’adaptation. Pour en savoir plus sur l’endurcissement des plants de tomates, consultez cet article détaillé.

Vous pouvez également semer vos graines dans la serre après la dernière gelée. Pour obtenir un maximum de tomates et prolonger la saison de culture, il est possible de prévoir une plantation par rotation de deux cultures. Cela signifie qu’une culture d’automne est semée début juin/juillet et qu’une culture de printemps est semée entre décembre et mi-janvier.

Avec beaucoup de soleil et d’air frais, la température idéale pour la culture des tomates dans une serre se situe entre 21 °C et 27 °C. Une température nocturne supérieure à 10 °C est suffisante pour la croissance. Cependant, la floraison et la fructification sont réduites et ralenties lorsque les températures sont inférieures à 15 °C et supérieures à 32 °C. En maintenant des températures optimales, vous obtiendrez une croissance vigoureuse et une récolte abondante.

À lire : comment équiper une serre pour des cultures sans accroc

Les conditions optimales pour faire pousser des tomates en serre

La température

Tout d’abord, pour produire des fruits dans des conditions optimales, la température dans la serre doit être de 15 à 18°C la nuit et de 21 à 27°C le jour. Selon la région, il faudra peut-être refroidir la serre pendant la journée ou la réchauffer durant la nuit.

En vous rapprochant le plus possible de ces températures idéales, vous pourrez réussir à cultiver des tomates avec des rendements plus élevés.

Si vous cultiver durant l’hiver ou hors-saison, l’utilisation de chauffages et de minuteries peut aider à maintenir des températures intérieures correctes dans la serre pour favoriser la croissance de vos tomates.

La circulation de l’air

La circulation de l’air est également primordiale, car elle permet de maintenir un taux d’humidité constant et de réduire la fréquence des maladies. Vous pouvez assurer une bonne circulation de l’air avec des ventilateurs d’extraction, des ouvertures ainsi que par un espacement correct des plantes. Vous devez tout faire pour maintenir un taux d’humidité inférieur à 90 % afin d’éviter la moisissure des feuilles. Utiliser pour çà un thremomètre avec hygromètre pour surveiller ses paramètres essentielles.

L’utilisation d’une ou plusieurs fenêtres de ventilation automatiques est une bonne solution, car elles ne nécessitent ni électricité ni batteries et s’ouvrent et se ferment en fonction de la température que vous avez définie. Vous pouvez par exemple régler le déclenchement pour qu’elle s’ouvre lorsque la température intérieure atteint 25°C et se ferme lorsque la température passe en dessous de 17°C. L’ouverture maximale de la fenêtre devrait être atteinte lorsque la température intérieure est de 30°C et plus.

Le sol

Utilisez un sol riche en nutriments et bien drainé. Les tomates se développent aussi très bien voir encore mieux dans un milieu bien drainant sans terre, fait avec de la de laine de roche ou de la perlite, de la vermiculite et de la tourbe de sphaigne mélangée à parts égales.

Assurez-vous d’avoir le bon mélange de nutriments dans votre milieu de culture pour faciliter une croissance optimale. Ajoutez du compost et de l’engrais pour tomates afin de fournir les éléments nutritifs nécessaires à vos plantes. L’engrais devrait être appliqué à au moins 10 cm des pieds pour éviter tout risque de brûlures. Les tomates ont besoin d’un substrat riche en matière organique avec un pH de 5,5 à 6,8 pour obtenir de bons rendements. Si le sol est trop acide, vous pouvez ajouter entre 80 et 400 g par m2 de chaux vive.

À Lire
10 idées de mini serres faciles à faire soi-même

Comment planter et entretenir les tomates en serre

Choisissez bien l’endroit où planter

L’endroit où vous plantez vos tomates dépend de la taille de votre serre.

tomates dans plates bandes d'une serre
  • Si vous avez la place, les plates-bandes sont plus faciles à entretenir, car les plantes partagent le même espace et donc les mêmes ressources. Ces parterres stockent suffisamment d’eau pour que l’absence d’arrosage pendant une journée ne soit pas un gros problème car ils retiennent plus d’eau et s’assèchent plus lentement.
  • La culture de tomates en pots peut aussi être très réussie dans une serre. Attention pour les variétés indéterminées, plus le pot est grand, mieux c’est. Il faut un minimum de 19 litres, afin que la plante ait suffisamment de place pour la croissance des racines. Assurez-vous que les récipients que vous choisissez sont dotés de trous pour le drainage. L’avantage de la culture des tomates en pots est que le compost est frais chaque année. Cela signifie qu’il est exempt d’accumulation de maladies et de parasites.
tomates en pot luxuriante dans serre
Les Tomates en pot peuvent donner d’excellents résultats

Comment planter vos tomates ?

Une fois le substrat prêt, plantez vos jeunes plants de tomate avec suffisamment de profondeur pour couvrir les 2/3 de la plante, ou au moins jusqu’à la deuxième rangée de vraies feuilles. Taillez les feuilles qui se trouvent sous la surface du sol pour déclencher la pousse de nouvelles racines le long de la tige qui se situe sous la surface du sol. Vous favorisez ainsi une croissance plus forte et vigoureuse.

L’espacement des semis de tomates doit être d’au moins de 50 à 90 cm pour les variétés grimpantes. Si vous plantez dans des pots ou sur de petites plates-bandes, remplissez vos contenants jusqu’à un niveau situé à 2 ou 3 centimètres sous le rebord pour éviter le débordement lors de l’arrosage.

Après avoir planté, arrosez suffisamment au début pour saturer complètement votre sol. Ensuite, laissez votre sol sécher jusqu’à ce que la surface soit sèche, mais que l’on sente encore de l’humidité à 1 ou 2 centimètres de profondeur dans le sol. À partir de là, établissez votre régime d’arrosage en fonction des besoins des plantes. Un flétrissement des feuilles tôt le matin peut indiquer que les plantes ont besoin d’un arrosage plus en profondeur.

Utilisez des tuteurs, des grillages ou des ficelles suspendues pour soutenir vos plants de tomates au fur et à mesure de leur croissance. Ces supports permettent de maintenir les feuilles et les tomates hors du sol. Sachez qu’en laissant vos plants s’étaler sur le sol vous augmentez le risque de parasites et de maladies.

soutenir tomates ficelle dans serre
Inspiré vous des professionnelles pour fixés vos tomates à

Conseils pour faire pousser des tomates florissantes dans sa serre

  • Les semis se développent mieux à des températures comprises entre 15 à 21°C. Introduisez une légère brise à l’aide d’un ventilateur pour aider les semis à développer des tiges solides.
  • Les jeunes plants sont prêts à être transplantés deux semaines après la germination. Veillez à ne pas endommager les racines pour faciliter la poursuite de la croissance après les avoir plantés.
  • Le tuteurage des tomates permet de réduire l’espace de culture. Cela signifie que vous pouvez avoir plus de plantes dans votre serre. Dans l’idéal vos tuteurs doivent avoir une hauteur de 1,8 m.
  • Les types indéterminés peuvent devenir très grands, ils sont donc mieux supportés avec des systèmes de cordes, de fils ou de treillis. Des cordes ou des fils peuvent être suspendus quelque part près du toit de votre serre et fixés à des plantes individuelles.
  • Arrosez les nouveaux plants régulièrement et tout au long du processus de croissance jusqu’à la récolte. Les tomates ont besoin de beaucoup d’eau pour bien pousser. Le sol doit être humide, mais pas gorgé d’eau pour éviter la pourriture des racines et d’autres maladies. Lors de l’arrosage, assurez-vous que l’eau ne tombe pas sur les feuilles.
  • Taillez vos plants de tomates pour conserver deux tiges principales plus fortes. Pour canaliser l’énergie de la plante vers la production de fruits plutôt que vers le feuillage, il faut enlever les pousses latérales (les gourmands). Celles-ci commencent toujours dans l’angle entre la feuille et la tige, au-dessus de la feuille. Plus on les enlève tôt, moins on gaspille d’énergie. C’est un travail à faire au moins une fois par semaine. Elles sont faciles à manquer, alors chaque fois que vous arrosez ou nourrissez vos tomates, garder un œil sur elles et retirez-les.
  • Enlevez les feuilles et les tiges des premiers 30 cm de vos pieds de tomates à mesure qu’elles grandissent. Vous préviendrez ainsi les risques de maladies et de certains ravageurs arrivant par le sol.
  • Pour obtenir des fruits de bonne qualité, une astuce consiste à limiter les pieds à six grappes de fruits. La récolte peut commencer lorsque les tomates sont pleines, brillantes et commencent à se colorer. Il est recommandé de laisser les tomates mûrir sur la plante.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *