Que mettre dans le compost (et qu’est-ce qu’il ne faut pas mettre) ?

Même s’il est vrai que démarrer son compost à la maison est relativement facile, il ne faut pas le faire tête baissée sans se poser quelques questions.

que mettre composteur fruits légumes

L’une des questions les plus fréquemment posées par les débutants en matière de compostage est la suivante : « Que puis-je mettre dans mon compost ? » Bien qu’il soit utile de savoir qu’il existe deux types de déchets de base (les verts et les bruns – riches en azote et riches en carbone) à ajouter à votre bac, il est encore plus utile d’avoir une liste détaillée de ce que vous pouvez composter, mais aussi de ce qu’il ne faut pas mettre dans son composteur.

>> Voir 10 idées de composteur à fabriquer sois-même

Pourquoi composter à la maison ?

Le compostage est le moyen le plus naturel de recycler. C’est l’une des mesures les plus efficaces que nous puissions prendre pour réduire nos déchets, lutter contre le changement climatique et améliorer la santé des sols.

  • Le compostage est un moyen ingénieux de recycler les déchets alimentaires et les résidus de jardinage que vous produisez chez vous tout au long de l’année et de traiter vos déchets de manière plus durable.
  • Vous réduisez le volume des matériaux qui pourraient autrement être mis en décharge ou incinérés – feuilles, tontes de gazon, résidus de jardin et restes de nourriture – et empêchez l’émission d’une quantité non négligeable de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.
  • Le compostage nécessite peu d’efforts, d’équipement, de dépenses et d’expertise, et peut être ludique.
  • Vous économisez de l’argent en produisant un engrais gratuit de haute qualité. Le compost peut réduire fortement voir totalement votre utilisation d’engrais et de pesticides.
  • Vous pouvez utiliser votre compost pour créer un sol plus sain, prévenir l’érosion des sols, conserver l’eau et améliorer la croissance des plantes dans votre jardin, votre cour ou votre balcon.
  • Vous mettre en conformité avec la loi de janvier 2024 en France qui imposera à tous les ménages de trier leurs déchets biodégradables et de les séparer du verre, des emballages ou du reste de la poubelle.

Que mettre dans le compost ?

À la base, tout ce qui est composé de matière organique est compostable, mais attention ! car toutes les matières organiques ne sont pas forcément adaptées à un compost domestique.

Un compost à besoin de 4 éléments de base apportée avec le bon équilibre pour bien se dégrader :

  • Les matières riches en carbone (« déchets bruns ») peuvent comprendre des feuilles sèches, des tiges de plantes et des brindilles. Les matières riches en carbone fournissent de la nourriture aux micro-organismes qui la consomment et la digèrent.
  • Les matières riches en azote (« déchets verts ») comprennent les tontes de gazon et les restes de nourriture. Les matières riches en azote réchauffent le tas et créent des conditions idéales pour la décomposition des matières.
  • Eau (humidité).
  • De l’air (oxygène).

Liste des déchets qui peuvent être compostés

Commençons par les produits qui peuvent être mis dans n’importe quel compost sans hésitation :

  • Tonte de gazon
  • Feuilles d’arbres
  • Déchets alimentaires végétaux (marc de café, laitue, pelures de pommes de terre, de bananes, d’avocats, etc.)
  • Marc de café, filtres en papier et sachets de thé en papier (sans agrafes et nylon)
  • Journaux noirs et blancs
  • Papier pour imprimante
  • Carton
  • La plupart des déchets de jardin exempts de maladies
  • Fumier d’animaux herbivores (vaches, chevaux, lapins, hamsters, etc.)
  • Copeaux de bois ou sciure de bois
À Lire
10 Astuces de Jardinage INCROYABLES que vous ne croirez JAMAIS !

Liste des déchets qu’il faut mieux éviter de mettre dans votre compost

Certains articles nécessitent un peu plus d’attention avant que vous ne décidiez de les composter ou non :

  • Le fumier des animaux non herbivores – Le fumier ou les déjections provenant d’animaux qui mangent de la viande, comme les chiens, les chats, les porcs et même les humains, peuvent être en théorie compostée, mais il faut savoir que leurs excréments peuvent être porteurs d’agents pathogènes susceptibles de propager des maladies. Un tas de compost doit être très chaud avant que ces microbes éventuellement nocifs ne soient tués. Si votre tas de compost ne chauffe pas ou si vous préférez ne pas vous en préoccuper, les excréments d’animaux mangeurs de viande appartiennent à la catégorie de ce qu’il ne faut pas mettre dans le compost de jardin.
  • Les mauvaises herbes – Les mauvaises herbes envahissantes comme le chardon rampant ou le chardon des champs peuvent être compostées, mais ces mauvaises herbes envahissantes ou à graines arrivent souvent à repousser même à partir de petits morceaux de matériel végétal. Bien que le compostage de ces mauvaises herbes envahissantes ne soit pas nocif pour votre compost, il pourrait contribuer à leur propagation dans les parties de votre jardin où vous utilisez votre compost par la suite. Attention aussi aux graines de tomates qui peuvent survivre et repousser si le compost ne chauffe pas suffisamment.
  • Les restes de nourriture contenant certains produits d’origine animale (à l’exception de la viande, de la graisse, des produits laitiers et des os qui ne doivent jamais être compostés). Les restes de nourriture contenant de petites quantités d’œufs, de produits laitiers ou de graisses et d’huiles peuvent attirer les charognards nocturnes tels que les rats, les fouines ou les renards. Si les coquilles d’œuf, le pain et les nouilles sont en principe bons pour votre compost, ils peuvent attirer ses nuisibles. Évitez donc de composter ce genre de déchets à moins que votre équipement soit bien fermé et inaccessible comme avec un composteur rotatif. Les coquilles d’œuf peuvent toujours être utilisées dans un tas de compost ouvert si vous vous assurez de bien les laver avant de les composter.
  • Les journaux en couleur et magasine – Les journaux avec de l’encre en couleur (même les magazines et les catalogues) sont aujourd’hui imprimés avec une encre à base de soja et peuvent être normalement compostés en toute sécurité. Le problème est que certains papiers imprimés en couleur (papier glacé) sont recouverts d’une fine couche de cire. Bien que cette cire soit inoffensive, elle peut empêcher le papier couleur de bien se dégrader. Vous pouvez accélérer la vitesse de compostage du papier couleur en le déchiquetant, mais si vous n’avez pas le temps ou les moyens de le faire, il est préférable de ne pas composter ce type de papier.
À Lire
Les meilleurs composteurs de cuisine 2023

Les épluchures d’agrumes : Peut-on composter les agrumes ?

En plus d’être longues à décomposer, les pelures d’agrumes acides risquent de déséquilibrer le pH de votre composteur et de ralentir le processus de décomposition. Le compostage des agrumes est particulièrement à proscrire si vous avez un lombricomposteur, car il peut tuer les vers qui travaillent dur.

En revanche, vous pouvez utiliser les écorces d’agrumes en les faisant tremper pour fabriquer vos propres produits de nettoyage.

Et les déchets d’oignons et d’ail ?

oignon dans compost-possible ou pas

Si vous vous demandez si vous pouvez composter des oignons ou de l’ail, la réponse est : cela dépend.

Comme pour les déchets alimentaires d’agrumes, le fait de mettre de l’ail et de l’oignon dans le compost peut tuer les vers et autres organismes de compostage bénéfiques, essentiels à la décomposition de la matière organique.

Bien qu’ils ne soient pas recommandés pour les lombricomposteurs, ils devraient être acceptables, en petites quantités, dans votre tas de compost normal, à condition qu’ils soient équilibrés avec d’autres éléments.

Peut-on composter les gâteaux, viennoiseries et céréales cuites ?

Pas de riz ni de produits de boulangerie fraîchement cuits, en particulier les confiseries à base de glaçage ou à forte teneur en sucre. Ces deux types de produits favorisent la prolifération de bactéries nocives et attirent les rongeurs. Le riz cuit est particulièrement réputé pour la prolifération de mauvaises bactéries dans un tas de compost.

Le pain rassis et dur (le seul type de pain à composter), le riz et les pâtes non cuits peuvent être compostés avec modération. Veillez simplement à les enfouir le plus profondément possible.

Que ne faut-il pas mettre dans le compost ?

  • Les déchets de jardin infectés par des maladies – Si les plantes de votre jardin tombent malades et meurent, ne les mettez pas dans le tas de compost. C’est le cas, par exemple, si vos tomates sont atteintes de mildiou ou d’un virus. Le compostage de ces éléments ne tuera pas la maladie et la propagera à d’autres plantes. Il est préférable de brûler ou de jeter les déchets de jardin infectés.
  • La viande, le poisson, les graisses (y compris le beurre et l’huile), les produits laitiers et les os – Les déchets alimentaires de viande, la graisse et les os ne sont pas seulement porteurs de risques de maladies, ils sont aussi très attractifs pour une grande variété d’animaux indésirables. Même dans un bac à compost bien fermé, ces éléments sont suffisamment attrayants pour qu’un animal tente d’endommager votre bac pour y avoir accès. Ceci, combiné au risque de maladie, signifie qu’il est préférable de jeter ces déchets à la poubelle plutôt que de les utiliser dans votre compost.
  • Les articles de restauration compostables et les sacs recyclables– Un compost domestique n’atteint généralement pas des températures suffisamment élevées pour décomposer complètement la vaisselle et les sacs de service alimentaire compostables certifiés. Ces articles sont conçus pour être compostés dans des installations adaptées.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *